Grossesse

Santé

Enfants

Vie pratique

Alimentation

Accueil » À voir, Vie pratique

Les voyages en voiture avec bébé

Voyage en voiture avec bébéIl est loin le temps où vous jetiez votre sac de voyage dans le coffre avant de vous installer au volant et de prendre la route à n’importe quelle heure pour une destination approximative : Bébé est là, et un simple trajet en voiture prend des airs d’expédition polaire, entre le matériel à emporter, l’itinéraire à organiser et la logistique à mettre en place pour que le petit trésor ne s’ennuie pas, ne soit pas malade et ne meurt pas de faim. Une fois choisie la destination, voici quelques points à étudier de près avant tout départ en voiture.


Comment installer votre bébé dans la voiture ?

Le siège-auto est reconnu comme le plus fiable de tous les systèmes de sécurité conçus pour les enfants en cas d’accident de voiture. Vous devrez le choisir en fonction du poids du bébé : il existe 3 catégories de sièges.

    • ceux du groupe 0 qui sont destinés aux enfants de moins de 10 kg, à fixer dos à la route, à l’avant ou à l’arrière ;
    • ceux du groupe 1 concernent les enfants pesant entre 9 et 18 kg, qui s’installe dos à la route jusqu’à 13kgs environ puis face à la route et impérativement à l’arrière du véhicule ;
    • ceux du groupe 0+/1 : siège évolutif de la naissance aux 18kgs de l’enfant
    • la catégorie suivante, du groupe 2/3, représente en réalité les rehausseurs, qui sont adaptés aux enfants pesant entre 13 et 36 kg, c’est-à-dire d’un âge situé approximativement entre 3 et 10 ans.
    • Groupe 1/2/3  : siège auto évolutif, pour les enfants de 9 à 36 kg. Ils fixent face à la route, à l’arrière de votre véhicule et disposent de harnais amovibles pour s’adapter à bébé qui grandit

S’il s’agit d’un nouveau-né, vous pouvez également utiliser les lits-nacelles, qui  permettent au bébé de rester en position allongée, à condition de ne pas négliger de fermer le filet de protection ou de boucler la sangle d’attache, indispensables en cas de choc.

Pour éviter tout problème à l’occasion d’un freinage brusque, ne posez jamais d’objets sur la plage arrière. Et n’oubliez pas de placer à proximité tout ce dont votre bébé pourrait avoir besoin pendant le trajet : un biberon d’eau, son doudou, sa tétine, un livre à lui lire, une cassette de berceuses…


Les repas de bébé en voiture

Vous aurez certainement un repas à assurer pendant le trajet. Tant que vous allaitez votre bébé, où qu’il boit le biberon, il n’ y a pas vraiment de problème : tout est prêt, ou facile à préparer, et la seule obligation est de vous trouver un moment de calme, de préférence à l’arrêt, pour le mettre au sein ou lui donner le biberon. Ce dernier peut être à température ambiante, mais si votre enfant le préfère un peu plus chaud, il existe des chauffe-biberons à brancher sur l’allume-cigare.

Pour les enfants plus grands, l’idéal est évidemment de prévoir des petits pots, ou des assiettes toutes prêtes comme il en existe dans plusieurs marques. Les inconditionnels des repas maison peuvent aussi préparer des portions surgelées, de volume adapté, et conditionnées dans des boîtes en plastique : à faire chauffer également avec le chauffe-biberon, mais cela peut être l’occasion de prendre tous ensemble un repas dans une cafétéria ou une brasserie sur la route, où vous pourrez vous détendre et vous restaurer


Occuper bébé en voiture

C’est souvent là que ça se corse : aucun bébé n’est a priori disposé à subir un voyage de plusieurs heures dans un habitacle aussi réduit sans manifester sa mauvaise humeur à un moment ou à un autre… Là encore, pour le tout-petit, de la naissance à 3 ou 4 mois, le  besoin de sommeil va l’emporter sur le reste : votre présence, une caresse ou un câlin suffiront sans doute à le calmer quand il s’agitera un peu. Cela devient plus compliqué par la suite : un CD avec ses chansons préférées, ses jouets familiers, et quelquefois votre présence à l’arrière auprès de lui pour le distraire, sont quelques solutions à proposer aux enfants entre 6 et 18 mois. Pour les plus grands, dès qu’ils possèdent des rudiments de langage, armez-vous d’imagination pour varier les jeux oraux ou manuels : devinettes de toutes sortes, recherche d’éléments donnés dans le paysage, jeux du genre marabout/bout de ficelle, coloriages, pâte à modeler, tout est bon pour leur occuper l’esprit ou les mains.

La solution idéale reste cependant de faire une halte très régulièrement (au moins toutes les deux heures) afin qu’ils se dégourdissent les jambes et accumulent un peu de fatigue pour, éventuellement, s’endormir.


La santé de bébé en voyage

Le mal des transports apparaît en général après l’âge de deux ans. Pour l’éviter, respectez quelques règles de base : empruntez des routes rectilignes quand c’est possible, faites regarder vos enfants vers l’extérieur, interdisez la lecture, aérez l’habitacle, arrangez-vous pour qu’ils voyagent l’estomac plein et laissez les grignoter pendant le trajet ( de préférence des gâteaux secs). En prévention, vous pouvez leur donner des médicaments de type antihistaminique ( exemple : Nausicalm®) ou une préparation homéopathique regroupant plusieurs actifs : Cocculine, des laboratoires Boiron.

En cas de forte chaleur, pensez à hydrater souvent votre bébé, et protégez-le du soleil. Evitez par ailleurs de laisser grandes ouvertes les vitres avant, qui provoquent un courant d’air important vers l’arrière.


Enfin, deux conseils de base : ne fumez pas et ne laissez jamais votre enfant seul dans la voiture !

2 Commentaires »

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.