Grossesse

Santé

Enfants

Vie pratique

Alimentation

Accueil » Santé

Prévenir la mort subite du nourrisson

La mort subite du nourrissonTous les parents ont entendu parler de cette tragédie : la mort subite du nourrisson a soulevé de nombreuses polémiques, elle a fait régulièrement la une des journaux et a alimenté des dizaines d’articles dans les magazines destinés aux parents. Pour autant,  on ne lui a trouvé aucune véritable explication définitive : elle survient sans cause apparente chez des bébés entre un mois et un an, plutôt des garçons, en bonne santé, pendant leur sommeil, et semble imprévisible. Toutefois, après de nombreuses observations, ont été mis en place un certain nombre de conseils de prévention qui sembleraient en diminuer les risques.

En amont, on a mis en évidence  quelques facteurs récurrents observés dans de nombreux cas de MSN (mort subite du nourrisson) :

  • L’étouffement
  • Le tabagisme passif
  • Une position de couchage mal adaptée
  • L’hypothermie, ou au contraire l’hyperthermie.

En tenant compte de ces facteurs, des équipes médicales ont listé des gestes simples qui pouvaient  contribuer à la prévention de ce drame. Les voici.

  • Le bébé doit avoir le visage bien dégagé pendant son sommeil : dans ce but, ne mettez dans son lit aucune couverture, ni peluches ni oreiller, et préférez pour le tenir au chaud un surpyjama ou une gigoteuse. De plus,  couchez-le sur le dos, et vérifiez qu’il n’existe pas d’espace entre le matelas et les bords du lit où il pourrait glisser et rester coincé.
  • En cas de reflux gastro-oesophagien, conservez la position sur le dos mais inclinez légèrement votre bébé à l’aide d’un matériel adapté.
  • Ne fumez pas dans l’environnement du bébé et ne fréquentez pas avec lui des lieux enfumés .
  • Maintenez la température de sa chambre entre 18 et 20 °C, et ne  couvrez pas trop votre bébé, particulièrement en cas de fièvre, où le réflexe devrait être justement de le découvrir.
  • Signalez à votre médecin toute manifestation inquiétante telle que des régurgitations importantes et répétées, une gêne respiratoire, une somnolence suspecte.

Ces informations ont été largement diffusées ces dernières années et semblent avoir  donné des résultats très probants : les chiffres de MSN sont passés de 1285 cas à 247 cas entre 1984 et 2005 . Ils restent cependant au-dessus de la moyenne européenne. Continuez donc à respecter ces directives pour plus de sécurité !

Un commentaire »

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.