Grossesse

Santé

Enfants

Vie pratique

Alimentation

Accueil » À la une, Enfants

Le youpala – trotteur

Aujourd’hui il est communément admis que le trotteur est plus délétère qu’autre chose, même si les médecins sont encore nombreux à le conseiller aux parents pour muscler les jambes des bébés.

Il est interdit au Canada depuis plus de 10 ans par exemple ou aux assistantes maternelles Françaises d’en avoir chez elles.

youpala trotteur

Pourquoi ne pas l’utiliser alors que bébé semble ravi d’être dedans ?

  • Les incidents liés aux trotteurs font partie des premières causes de consultations aux urgences.

En galopant, le trotteur prend de la vitesse et se cogne violemment au meuble, bébé peut donc recevoir sur lui des objets en hauteur. Certains ont aussi déjà vu le trotteur basculer.

  • Le redressement du corps est artificiel

Souvent bébé est déposé dans le trotteur avant de savoir lui-même se tenir debout, il ne peut donc pas expérimenter par lui-même les différentes postures (rappel sur la motricité libre), son équilibre n’est pas naturel. Bébé est sur la pointe des pieds, cela créé des déformations tant des pieds que de la jambe ou encore des hanches.

  • La perception des distances est faussée

Protégé par le trotteur, bébé ne peut pas mesurer les distances et il est très commun de le voir ensuite se cogner dans les meubles. Il a du mal à anticiper tant les distances que sa position dans l’espace, il a des soucis de proprioception. Il ne peut pas non plus apprendre à maîtriser le assis-debout, aller à gauche/droite, tourner, repartir en arrière… il est contraint de suivre ce que les roues du trotteurs lui imposent.

  • Il devient dépendant

Alors qu’un bébé que l’on laisse apprendre par lui-même saura se mouvoir facilement, un bébé habitué au trotteur ne saura pas/plus comment se mouvoir de lui-même, il n’est pas rare de les voir « bloqué » dans une même position de longs moments ne sachant pas comment s’en défaire.

  • Ce n’est pas physiologique

Bébé est posé sur son entrejambe, sa position est forcée par le trotteur, alors qu’il doit avoir les jambes légèrement arquées, celles-ci sont droites et tombantes. S’il est fatigué, il n’a de position de repli.

Un commentaire »

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.