Grossesse

Santé

Enfants

Vie pratique

Alimentation

Accueil » Enfants

Sevrer son bébé

sevrer son bebeL’allaitement est mis en avant comme la meilleure façon de nourrir son bébé, et si vous avez choisi cette méthode, vous avez partagé ce bonheur particulier avec lui pendant plusieurs semaines, voire plusieurs mois. Il arrive cependant un moment où il faut  sevrer votre bout de chou : soit parce que vous reprenez le travail, soit parce que vous êtes trop fatiguée pour continuer, ou tout simplement parce qu’il est temps pour lui de passer à un autre mode d’alimentation. Comment procéder afin que cela se fasse dans les meilleures conditions possibles pour vous et lui ?

Sevrer son bébé n’est pas toujours un acte simple : il s’agit d’ une transition importante pour le bébé comme pour la maman, et cette décision s’accompagne souvent d’hésitations et de questions, quand ce n’est pas d’une certaine culpabilité, et à tout le moins d’un sentiment de nostalgie. Les mères se sentent souvent démunies devant ces sensations contradictoires.

Voici donc quelques conseils pour négocier ce virage au mieux :

Evitez de sevrer votre bébé si le contexte n’est pas rassurant par ailleurs : un déménagement, un changement de mode de garde, une maladie ou une autre modification sensible dans l’environnement du bébé, ne doivent pas concorder avec la période de sevrage, si cela est possible.

Ne commencez le sevrage proprement dit que lorsque vous êtes réellement déterminée. Dans le cas contraire, votre bébé percevra votre hésitation et, comme c’est déjà un moment un peu difficile pour lui, il s’engouffrera dans cette faille pour résister. Une attitude ferme et décidée l’aidera à franchir le cap.

Allez-y assez progressivement, sauf si le temps vous est compté (pour une reprise du travail par exemple). Selon l’âge du bébé et ses besoins nutritifs, remplacez une tétée (en commençant par la moins importante en quantité) par un biberon ou par un petit pot, pendant 4 ou 5 jours, puis procédez de la même façon pour une deuxième tétée, et ainsi de suite jusqu’au sevrage total. Cela prend entre quinze jours et un mois, mais vous pouvez l’étaler sur une plus longue période si vous en avez la possibilité.

Rien ne vous empêche de conserver une tétée au sein le temps qui vous conviendra, par exemple la dernière de la journée ou bien celle du matin : c’est une bonne formule qui permet une alimentation solide alliée aux câlins de l’allaitement.
Dans tous les cas, n’hésitez pas à montrer encore plus tendre avec votre bébé : le sevrage ne doit évidemment pas signifier un éloignement affectif, au contraire, compensez cette rupture par beaucoup d’affection.

Préparez-vous à un passage un peu difficile, armez-vous de patience, mais dites-vous aussi que le sevrage fait partie des séparations nécessaires qui jalonnent la vie d’un petit humain, et qui l’aident à grandir ! Donc ne la dramatisez pas, ne vous culpabilisez pas, et envisagez-la le plus naturellement possible.

Un commentaire »

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.