Grossesse

Santé

Enfants

Vie pratique

Alimentation

Accueil » Santé

Le Baby Blues

Baby BluesCertaines femmes connaissent, après la naissance de leur bébé, ce que l’on appelle communément le baby blues : il s’agit d’ un sentiment dépressif qui peut surgir les premiers jours qui suivent l’accouchement, ou bien quelques semaines plus tard, et qui laisse la maman d’autant plus désemparée qu’elle s’attend à éprouver une joie sans partage. Comment se comporter si cela vous arrive ? Quelles sont les raisons de cet état ?

Deux ou trois jours après l’accouchement, il est courant que les jeunes mamans éprouvent de la fatigue, des envies de pleurer, des troubles du sommeil et soient envahies d’idées noires : cela concerne environ la moitié des femmes qui viennent d’accoucher. Plusieurs causes peuvent expliquer  ces troubles : une modification brutale de l’équilibre hormonal qui perturbe l’organisme, comme cela avait été le cas en début de grossesse, un regret inconscient de l’état de grossesse, comme si la mère ressentait un manque , une angoisse devant l’ inconnu que représente votre nouveau rôle de maman, la fatigue accumulée de la fin de grossesse et de l’épreuve physique de l’accouchement, le manque de sommeil,  les nombreuses visites de la famille et des amis à la maternité, sans oublier le désarroi ressenti devant ces sensations imprévues alors que tout va bien, que le bébé est magnifique et les parents comblés.

Une naissance constitue évidemment une expérience unique, qui ne se répète que deux ou trois fois dans une vie en moyenne, et qui n’est pas sans s’accompagner de bouleversements tant physiques que psychologiques, parfois difficiles à gérer.

En général, le baby blues est transitoire et se termine en quelques heures, tout au plus une dizaine de jours, puis tout rentre dans l’ordre. N’hésitez pas cependant à en parler avec vos proches : ils seront ainsi plus à l’écoute et vous entoureront,  vous rassureront et vous expliqueront sans doute que cet état est une étape relativement banale. Vous pouvez aussi en parler aussi au personnel de l’hôpital, qui peut vous aider si besoin est.

L’erreur à ne pas commettre est de confondre ce passage dépressif mineur avec une vraie dépression post-partum, qui elle est à prendre au sérieux : son apparition a lieu jusqu‘à trois mois après la naissance. La fatigue de l’accouchement s’installe au lieu de s’estomper peu à peu, des crises d’angoisse peuvent apparaître, et des signes physiques s’ajoutent à cela, comme palpitations ou respiration difficile.  Vous pouvez aussi ressentir un sentiment intense de culpabilité et une incapacité à vous occuper de l’enfant et à construire une relation avec lui. Statistiquement, il apparaît qu’environ 10% des baby blues évoluent vers une véritable dépression. Dans ce cas, une prise en charge médicale et psychiatrique est nécessaire pour résoudre le problème.

Pour éviter que le baby blues ne vous gâche la vie et qu’il se prolonge, n’hésitez pas à déléguer les taches au papa ou à un proche afin de pouvoir récupérer et vous reposer, parlez avec votre conjoint, vos amies, le personnel de la maternité, et dès que vous le pouvez retrouvez des activités de loisir rien que pour vous, lecture, séance de cinéma, dîner en amoureux au restaurant.

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.