Grossesse

Santé

Enfants

Vie pratique

Alimentation

Accueil » Enfants

Comprendre les dessins d’enfants

Analyser les dessins d'enfantsLes enfants adorent dessiner, surtout à l’âge où ils ne possèdent pas la maîtrise de l’écrit : le dessin est pour eux un moyen privilégié d’exprimer nombre de leurs émotions. Leurs dessins nous renseignent à la fois sur leur développement moteur, sur  l’acquisition de leur schéma corporel, mais ils sont également un miroir de leur vie imaginaire et affective. Comment en tirer des enseignements pour mieux les comprendre ?

Les institutrices utilisent toutes le fameux dessin du bonhomme : il sert un peu d’étalon aux interprétations portant sur l’évolution de votre enfant.

En fonction de l’âge, on peut dégager différentes étapes incontournables, avec des variations de quelques mois :


  • Vers 3 ans : l’enfant dessine un bonhomme têtard, c’est-à-dire un rond auquel sont rattachés des traits pour les bras et les jambes, et à l’intérieur duquel sont placés approximativement les yeux, le nez et la bouche. Le résultat est très sommaire, mais reconnaissable.
  • Vers 4 ans : ce dessin vient s’enrichir d’un second cercle placé sous le premier et qui  figure le tronc, où seront collés bras et jambes, avec éventuellement des mains et des pieds grossiers.
  • Vers 5 ans : il ajoute de nombreux détails, dessine les doigts des mains ( ce qui les fait ressembler à des fleurs), ajoute le cou, les cheveux, les oreilles.
  • Vers 6 ans : les détails deviennent de plus en plus nombreux et précis : dents, chapeau, vêtements. Les traits deviennent doubles et donnent de l’épaisseur au dessin.

A signaler que les étapes sont légèrement plus rapidement franchies chez les filles que chez les garçons, et que celles-ci ont des compétences particulières pour les détails : colliers, boutons, nombre de doigts, cheveux bouclés, coiffures sophistiquées… Leurs dessins regorgent souvent de ce genre de détails dès 4 ou 5 ans !

La façon de représenter le bonhomme et la place qu’il occupe dans l’espace de la feuille permettent aussi de formuler quelques hypothèses sur la personnalité, à rapprocher évidemment avec d’autres indices :

  • Quand les dessins sont systématiquement très petits par rapport à la taille de la feuille, cela peut marquer un manque de confiance en lui chez votre enfant.
  • Une partie du corps toujours manquante indique peut-être un problème s’y rattachant.
  • L’utilisation des couleurs révèle une certaine joie de vivre, celle du noir utilisée de façon répétitive peut signaler une anxiété ou une peur latentes.
  • Le dessin de la famille, où l’enfant représente les parents et les frères et sœurs peut aussi apporter des informations quant à la façon dont il perçoit sa place et celle des autres membres les uns par rapport aux autres.

Observez les dessins de vos enfants  avec curiosité, vous apprendrez des tas de choses sur vos petits artistes ! Mais ne faites pas non plus d’analyse sauvage : si vous avez l’impression qu’il existe un vrai problème ( et les dessins seuls sont insuffisants pour parvenir à cette conclusion !) une consultation s’impose…

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.