Grossesse

Santé

Enfants

Vie pratique

Alimentation

Accueil » Vie pratique

Bien réagir avec l’ainé à l’occasion d’une naissance

bien réagir avec frère et soeurL’arrivée d’un bébé n’est jamais anodine dans une famille où grandit déjà un enfant : l’aîné(e) considère souvent le futur petit frère ou la future petite sœur comme une sorte de cadeau.

Pourtant, lorsque l’arrivée du bébé se concrétise, la réalité est souvent bien différente, et sans doute moins idyllique, que ce à quoi le grand frère ou la grande sœur s’était attendu. Quelques précautions peuvent être prises en amont par les parents pour que tout se passe au mieux.

La première des conduites à adopter est bien évidemment de commencer par préparer votre aîné(e) à la venue du bébé : montrez-lui des photos de lui ou d’elle nouveau-né(e), pour qu’il comprenne à quoi ressemblera son futur compagnon de jeux, qui risque de ne pas opérationnel immédiatement. Expliquez-lui que ce tout-petit aura besoin de votre présence et de vos soins très souvent, comme lui ou elle en a eu besoin au moment de sa naissance.

Vous pouvez aussi faire en sorte que le nouveau-né soit accompagné d’un petit cadeau pour son aîné(e), une peluche, un petit jouet, ou un livre, pour favoriser les tout premiers échanges entre les frères et sœurs : cela peut être vu comme une sorte de compensation du temps qui va être retiré à l’aîné.

La jalousie ne s’exprimera pas forcément mais elle existe bel et bien, quelle que soit la forme qu’elle prenne : prenez le temps d’écouter votre aîné(e) même si son discours vous paraît saugrenu ou injustifié, et continuez à lui réserver des moments bien à lui, en tête-à-tête. Lisez-lui une histoire, amenez-le au cinéma ou allez ensemble manger un hamburger.

Le faire participer aux soins au bébé est aussi une bonne idée, en tenant compte bien sûr de son âge et de son désir, mais faites attention à ne pas lui confier de trop grandes responsabilités ou des tâches trop difficiles, car la culpabilité serait trop lourde à vivre pour lui ou elle en cas de problème.

Souvent, l’aîné(e) se rapproche du papa à cette occasion et ils se mettent alors à pratiquer plus d’activités ensemble. Essayez cependant que cela ne devienne pas systématique et veillez à échanger les rôles : confiez le bébé à son père et occupez-vous de votre grand(e) : quel que soit son âge, des relations privilégiées avec sa maman lui sont nécessaires.

Même si c’est difficile, arrangez-vous pour que la vie de la famille ne tourne pas exclusivement autour du nouveau bébé. C’est vrai qu’il demande du temps et de l’énergie, mais essayez d’appréhender la cellule familiale dans son ensemble et mettez en place une organisation qui prend en compte tous ses membres et qui favorise des interactions entre chacun d’entre eux.

Ne culpabilisez pas trop : vous ferez des erreurs, c’est inévitable, et les enfants s’adaptent, même les tout-petits… N’ayez pas peur de vous laisser aller et écoutez votre instinct.

Laisser un commentaire!

Ajouter un commentaire ci-dessous ou trackback depuis votre propre site. Vous pouvez aussi souscrire à ces commentaires via un flux RSS.

Merci de faire preuve de respect et de ne pas spammer ce billet.

Vous pouvez utiliser ces tags html:
<a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>

Ce site est compatible avec les Gravatar. Pour obtenir votre propre avatar, merci de vous enregistrer sur Gravatar.